Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 22:00

The-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-Rotterdam-.jpg

Vendredi dernier, celles qui me suivent sur Instagram ou sur Facebook le savent, j'étais à Rotterdam pour la journée avec mes amies chéries Stéphanie et Céline (♥♥♥) et une joyeuse team de blogueurs pour l'arrivée de la fameuse expo Gaultier en terre hollandaise !

Parties de Paris tôt le matin en Thalys décoré marinière et tatouages, nous sommes arrivées à Rotterdam, au Kunsthal, juste à l'heure pour une incroyable conférence de presse où Jean Paul Gaultier a passionné pendant presque une heure une audience de près de 200 journalistes charmés par les anecdotes et autres mots d'esprit racontés avec un accent frenchie des plus charmants.

The-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-2.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-1.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-42.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-3.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-4.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-5.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-6.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-7.jpg

Ensuite nous avons pu avec plaisir redécouvrir l'exposition qui n'a pas beaucoup changé depuis notre inoubliable séjour à Montréal il y a un an et demi.

D'ailleurs, je vous conseille d'aller relire mon article sur l'expo La Planète Mode de Jean Paul Gaultier, de la rue aux étoiles, au Musée des Beaux Arts de Montréal pour d'autres photos et pour un récit plus détaillé du contenu de l'exposition (je vais pas me paraphraser quand même, ni vous faire un copier-coller !)

Je vous conseille aussi le livre de l'exposition (ici), j'en suis l'heureuse propriétaire et c'est un livre fabuleux.

Voici tout de même quelques unes de mes photos de l'expo à Rotterdam !

The-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-8.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-9.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-10.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-11.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-13.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-14.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-15.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-24.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-30.jpgthe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-5.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-17.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-16.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-18.jpgthe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-4.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-19.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-21.jpgthe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-3.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-22.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-23.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-26.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-25.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-27.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-28.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-29.jpgthe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-6.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-31.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-36.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-33.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-32.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-12.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-34.jpgthe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-2.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-35.jpgthe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-7.jpg

Après la visite, nous avons eu la chance incroyable, l'immense privilège, que dis-je le bonheur absolu de rencontrer Monsieur Jean Paul Gaultier, de discuter avec lui, et bien sûr de faire une petite séance "photo souvenirs" !

Pas de mots pour décrire l'intensité de ce moment ! Jean Paul Gaultier est aussi accessible et gentil que talentueux, d'ailleurs je n'en doutais pas ! Je vous laisse avec ces photos souvenirs qui témoignent bien de la sincérité et de la joie de ce moment hors du temps qui laissera pour toujours une empreinte dans nos mémoires.

The-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-37.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-38.jpgthe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-8.jpgthe Fashion world of Jean Paul Gaultier Kunsthal R-copie-1The-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-39.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-40.jpgThe-Fashion-world-of-Jean-Paul-Gaultier-Kunsthal-R-copie-41.jpg

Toutes les photos sont de moi (sauf les dernières de notre rencontre qui sont de Céline, Stéphanie et Aurélie) et ne sont pas libres de droit ! N'hésitez pas à jeter un coût d'oeil à mon Instagram pour plus de photos !

Merci à Thoaï, Aurélie, Amélie-Laure et Louise pour cette inoubliable journée

J'espère voir l'expo une troisième fois à New York à l'Automne ;)

A bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 02:00

jean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-couture-paris.jpg

Wow !

C'était mon troisième défilé Jean Paul Gaultier, le deuxième Haute Couture, donc je m'attendais à tout... et surtout à une plongée de plus dans l'imaginaire farfelu de mon couturier français préféré ! L'an dernier, souvenez-vous ici, nous avions eu le droit à une fabuleuse réincarnation d'Amy Winehouse. Cette saison, le carton d'invitation couleur curry à la typo façon sanskrit dévoilait déjà l'inspiration du show, et les places portaient des noms tout droit sortis d'un menu de restaurant indien (Tikka Masala 85 pour moi)... mais le magique Gaultier a su, malgré ces indices, surprendre une assemblée aux chakras bien ouverts !

Sur un podium orange vif, les silhouettes aux yeux étirés d'un trait de khôl charbonneux et coiffées de lourdes tresses s'échappant de chignons crêpés se sont enchaînées sur des mélodies bollywoodiennes, dans des teintes épicées et ambrées d'abord, avec des patchworks rapiécés de nomades gypsy, des sari à rayures plus bayadère que marinière, puis des mousselines aériennes fushia, iris ou safran, des jupons de gitanes, des franges, des sacs à dos de routardes baroudeuses hippies... et bien sûr quelques omniprésentes signatures Gaultier avec des trenchs ceinturés, des smokings et des corsets coniques et iconiques.

Standing ovation nirvanesque et iphones braqués sur le podium avant même que, sur la douce mélodie de "La vie en Rose" version Bollywood, n'apparaisse la mariée, belle et souriante, et que quatre enfants métisses habillés de couleurs vives s'échappent des dessous de son jupon à cerceaux, en courant et en riant, comme pour célèbrer l'adoption et, actualité oblige, faire un clin d'oeil au mariage pour tous !

Pas d'overdose de folklhore kitsch donc, mais une juste mesure d'"exotisme couture" qui a ravi l'assemblée qui applaudissait avec enthousiasme sur les notes rythmées de "Jai Ho", la BO de Slumdog Millionaire, quand Jean Paul Gaultier s'est élancé avec son sourire communicatif sur le podium pour saluer.

15 minutes de bonheur.

Comme pour chaque défilé, j'ai lutté entre l'envie de vous ramener plein de photos (avec mon nouveau 5D qui plus est, j'avoue avoir un peu bataillé au début contre mes anciens automatismes mais on peut dire que le baptème s'est avéré plutôt concluant !) et l'envie contradictoire de profiter aussi avec les yeux et pas à travers le viseur !

Du coup, je ne peux que vous encourager à aller voir l'habituelle vidéo officielle du défilé qui sera en ligne dans quelques jours sur JeanPaulGaultier.com ! C'est le meilleur moyen de profiter du défilé comme si on y était, en admirant les étoffes en mouvement et en profitant de l'ambiance musicale !

Je vous laisse avec mes photos et une fringale de chicken tandoori et de cheese naan...

jean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-1.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-2.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-3.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-4.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-5.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-6.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-7.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-8.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-9.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-11.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-12.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-13.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-14.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-15.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-16.jpgjean paul gaultier printemps été 2013 haute cout-copie-17jean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-18.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-19.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-20.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-21.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-22.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-23.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-24.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-25.jpgjean-paul-gaultier-printemps-ete-2013-haute-cout-copie-27.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 14:00

musée christian dior granville stars en dior expo-copie-41

Le mois d'Août est passé tellement vite que j'ai failli oublier de vous parler de mon pélerinage annuel à Granville, dont une des étapes incontournables est le Musée Christian Dior.

L'an dernier déjà, à l'occasion d'un thé dans le Jardin Dior, je vous avais parlé de ce merveilleux endroit, et de la magie nostalgique qu'il exerce sur moi. Donc je ne vais pas me répéter sur les raisons qui me font adorer cette maison rose accrochée à la falaise, outre les superbes expos qui y sont proposées tous les étés.

L'exposition de l'année dernière était consacrée aux rapports entre la maison Dior et les artistes (allez jeter un oeil à mon compte rendu de l'expo 2011 Le Bal des Artistes !) et cette année, c'est au 7ème art que s'intéresse la retrospective.

De Marlene Dietrich à Marylin, en passant par Lauren Bacall, Sophia Lauren, Rita Hayworth, Brigitte Bardot, Monica Bellucci, Marion Cotillard ou Natalie Portman, les plus grandes actrices de leurs générations ont toujours chéri les créations de la maison Dior, qu'elles soient clientes ou égéries, qu'elles les portent dans la vie, à l'écran ou sur tapis rouge.

Mais outre les robes de ces actrices mythiques, l'expo, en partenariat avec la Cinémathèque Française et la Cinémathèque de Berlin, présente de nombreux clichés de tournages, notamment celui de la célèbre publicité pour le parfum J’adore, réalisée par Jean-Jacques Annaud et dans laquelle Charlize Theron déambule comme une déesse dans les couloirs du Chateau de Versailles vêtue d'une longue robe dorée qu'on peut d'ailleurs admirer au 3ème étage, et qui est un peu le clou du spectacle !

Pour autant, on aurait tort de limiter l'histoire d'amour qui lie la maison française et le septième art aux actrices.

En effet, si la griffe n'a vu le jour qu'en 1946, Christian Dior avait déjà travaillé pour le cinéma dès 1942 en tant que costumier, notamment pour des films de Roland Tual, Claude Autant-Lara et René Clair. Mais c'est après avoir ouvert sa maison de couture que Dior eu l'opportunité de travailler étroitement avec Alfred Hitchcock, par le biais de leur muse mutuelle, Marlène Dietrich, qui avait exigé d’être habillée par Dior pour le tournage du film « Le Grand Alibi » en 1950, posant au réalisateur un ultimatum devenu célèbre : « No Dior, no Dietrich ».

« La comtesse de Hong Kong » de Charlie Chaplin avec Sophia Loren, «Cérémonie secrète » de Joseph Losey avec Elisabeth Taylor, « Tout feu tout flamme » de Jean-Paul Rappeneau avec Isabelle Adjani et Lauren Hutton, «Etreintes brisées » de Pedro Almodovar avec Pénélope Cruz...

Au total, c'est dans plus de 90 films que Dior apparaît au générique, choisi par les plus grands réalisateurs, porté par les plus belles actrices.

Et c'est une cinquantaine de tenues de stars signées de la maison de couture, dont une dizaine de costumes de film et des robes portées par des légendes du cinéma dans les publicités ou pour des cérémonies que vous pourrez admirer, ainsi que de nombreux extraits vidéo, croquis, affiches et photos qui témoignent de ce lien étroit qui unit depuis toujours la Maison Dior au cinéma.

Comme tous les ans, une exposition à ne pas rater ! J'espère que ma petite visite en photos vous plaira...

Bon week-end, à demain pour un look !

 musée christian dior granville stars en dior expo-copie-4musée christian dior granville stars en dior expo-copie-25musée christian dior granville stars en dior expo-copie-1musée christian dior granville stars en dior expo-copie-11musee-christian-dior-granville-stars-en-dior-expo-copie-47.jpgmusée christian dior granville stars en dior expo-copie-14musée christian dior granville stars en dior expo-copie-6musée christian dior granville stars en dior expo-copie-17musée christian dior granville stars en dior expo-copie-2musée christian dior granville stars en dior expo-copie-40musée christian dior granville stars en dior expo © paulimusée christian dior granville stars en dior expo-copie-19musée christian dior granville stars en dior expo-copie-9musée christian dior granville stars en dior expo-copie-22musée christian dior granville stars en dior expo-copie-30musée christian dior granville stars en dior expo-copie-12musée christian dior granville stars en dior expo-copie-33musée christian dior granville stars en dior expo-copie-15musée christian dior granville stars en dior expo-copie-38musee-christian-dior-granville-stars-en-dior-expo-copie-48.jpgmusée christian dior granville stars en dior expo-copie-5musée christian dior granville stars en dior expo-copie-7musée christian dior granville stars en dior expo-copie-36musée christian dior granville stars en dior expo-copie-24musée christian dior granville stars en dior expo-copie-3musee-christian-dior-granville-stars-en-dior-expo-copie-49.jpgmusée christian dior granville stars en dior expo-copie-46musée christian dior granville stars en dior expo-copie-29musée christian dior granville stars en dior expo-copie-20musée christian dior granville stars en dior expo-copie-8musée christian dior granville stars en dior expo-copie-43musée christian dior granville stars en dior expo-copie-27

Musée et Jardin Christian Dior
Villa Les Rhumbs
Rue d'Estouteville, 50400 Granville.
Ouvert tous les jours, sans interruption, de 10 heures à 18 heures 30.
L'exposition Stars en Dior a lieu jusqu'au 23 septembre 2012.

musée christian dior granville stars en dior expo-copie-16

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 22:00

jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-1

La Fashion Week parisienne vient de s'achever, et après avoir partagé avec vous mes photos du défilé Gaultier inspiration Graffiti, je voulais vous parler d'un autre de mes créateurs préférés, j’ai nommé Jean-Charles de Castelbajac !

Si vous êtes des lectrices assidues, vous savez à quel point j’affectionne ses créations (et notamment celles de la griffe JCDC comme la robe Blanche Neige ou les escarpins Mickey !) et vous imaginez donc sans peine l’état de surexcitation dans lequel j’étais quand j'ai reçu mon sésame pour le défilé de la collection Automne-Hiver 2012-2013 !

L’invitation donnait le ton : un joli carton en forme de cassette audio et un poster façon affiche de concert titré « ICE ON FIRE » qui annonçait la prestation de Woodkid avec un dessin de Castelbajac d’aigle noir sur fond jaune.

C’est à l’Oratoire du Louvre que j’ai donc retrouvé mes camarades blogueuses invitées, dont mon accolyte adorée Stéphanie Zwicky, Emilie, ma Brunette préférée, la pétillante Marion Rocks, l’adorable Margaux Barock’n’roll, Katia et ses jolis cheveux roses, les inséparables Valentine et Margot, et la douce Tiphaine.

Sous nos yeux ébahis et au son de l’orgue de ce temple protestant du premier arrondissement, puis de l’électro de Woodkid, les silhouettes imaginées par Castelbajac ont pris leur envol, gracieuses, majestueuses et sombres comme des aigles noirs, un motif qu’on retrouve d'ailleurs sur les manches, les imprimés, en ceinture, ou encore  en position héraldique sur une cape. Les K7 audio se portent en collier, les VHS en petit sac. Le noir est omniprésent, réhaussé des couleurs primaires chères à JCDC, du jaune pétant, du rouge flamboyant et du bleu électrique sur les imprimés, jacquards et tricots. Comme le communiqué l'indique, les inspirations sont volcaniques, magmatiques, comme cette robe ou ce pantalon à finitions "cratère". La mariée clôture le défilé avec une coiffe de plumes noires et nous confirme que l'"héroïne d'hiver" de Castelbajac est "sombre et pleine d'espoir".

Inutile de préciser que j'ai adoré le défilé...! J'espère que mes photos vous plairont et vous transmettront un peu de la magie du moment !

En attendant la prochaine Fashion Week, rendez-vous dès demain pour la reprise des programmes habituels !

jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-2jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-3jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-4jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-6jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-8jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-9jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-10jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-12jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-14jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-15jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-17jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-16jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-20jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-21jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-18jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-25jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-26jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-27fashion_week_castelbajac_06_mars_2012_IMG_1448_B.jpgjean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-29jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-31jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-33jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-34jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-40jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-36jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-35jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-43jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-44jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-46jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-49jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-51jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-52jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-54jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-55jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-56jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-58jean charles de castelbajac défilé automne hiver-copie-60jean charles de castelbajac défilé automne hiver 2012-201

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 09:30

défilé gaultier prêt à porter IMG 1238

Vous ne devez pas l'ignorer, en ce moment à Paris, la Fashion Week Prêt-à-porter bat son plein... Et cette fois-ci, j'ai réussi à poser quelques petites journées pour honorer les invitations reçues !

Vous vous en doutez, assister à un défilé Gaultier, c'est toujours un immense privilège car les places sont rares. D'ailleurs, si vous êtes ici souvent, vous savez que j'avais eu la chance d'assister au Défilé Couture fin janvier, dont l'hommage à Amy Winehouse n'était pas passé inaperçu (relire mon article Jean Paul Gaultier, Haute Couture PE 2012 : un air d'Amy Winehouse). Et cette fois-ci, c'est avec un Badge Podium que j'ai pu assister à ce défilé prêt-à-porter hiver 2012-2013. Mais ce privilège extrème, avoir le droit de se placer en bout de podium, là où les modèles font leur demi-tour et s'amusent des photographes en tapant des poses rigolotes ou séduisantes, s'est avéré être bien moins drôle que ce que je pensais naïvement.

L'ambiance graffiti/underground a pour moi commencé bien avant le défilé puisque dès mon arrivée dans le minuscule périmètre réservé aux porteurs d'un badge Podium, j'avais l'impression d'être perdue un couloir de RER bondé... je devais veiller à ne pas me faire littéralement écrasée par ces photographes professionnels qui n'avaient pas l'air de voir d'un très bon oeil la présence d'une petite nénette pas du cru et a priori inoffensive. Alors que ma préoccupation de base c'était de ne pas empêcher les pro de faire leur boulot et de me faire le plus petite possible (très mauvaise idée, la prochaine fois, j'enfilerai mon costume de nana impolie et conquérante prête à tout pour défendre les quelques centimètres carrés sur lesquels elle a posé ses pieds...!!), finalement j'ai surtout essayé de survivre... Enfoiré de Darwin, t'étais pas au programme de mon master de blogueuse mode... Une triste conclusion me concernant : la tendance pour les jours à venir, ce sont les bleus sur les jambes, merci aux primates à gros objectifs et à leurs valises métalliques qu'ils traînent derrière eux sans vérifier s'il n'y a pas des guiboles dans le passage... Bref...

Finalement, quand le défilé a commencé, ça s'est un petit peu calmé au niveau bousculades et j'ai quand même pu vous ramener quelques photos ! 

Fourrures multicolores, graffitis sur soie et autres velours châtoyants aux teintes métalliques se superposent et font la part belle aux trench, doudounes, tailleurs, robes fourreau et jupes portées sur pantalon, créant une silhouette très féminine de néo-bourgeoise avec des accents de biker rock. On note aussi les multiples jeux de manches nouées qui donnent au défilé des accents surréalistes...

Une fois de plus, notre JPG national étonne et émerveille ♥

défilé gaultier prêt à porter IMG 1055 Bdefile_gaultier_pret_a_porter_IMG_1059_B.jpgdéfilé gaultier prêt à porter IMG 1125défilé gaultier prêt à porter IMG 1143défilé gaultier prêt à porter IMG 1078 Bdéfilé gaultier prêt à porter IMG 1176défilé gaultier prêt à porter IMG 1082 Bdéfilé gaultier prêt à porter IMG 1186defile_gaultier_pret_a_porter_IMG_1149_B.jpgdéfilé gaultier prêt à porter IMG 1151défilé gaultier prêt à porter IMG 1093 Bdéfilé gaultier prêt à porter IMG 1154défilé gaultier prêt à porter IMG 1213défilé gaultier prêt à porter IMG 1214défilé gaultier prêt à porter IMG 1104 Bdéfilé gaultier prêt à porter IMG 1199défilé gaultier prêt à porter IMG 1108 Bdéfilé gaultier prêt à porter IMG 1204défilé gaultier prêt à porter IMG 1227défilé gaultier prêt à porter IMG 1216défilé gaultier prêt à porter IMG 1247défilé gaultier prêt à porter IMG 1272

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 21:00

jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0726

Hier se terminait la fashion week haute-couture parisienne. C'était aussi un grand jour pour moi puisque j’assistais pour la première fois à un défilé Haute Couture.

Et pas des moindres !

Il s’agissait de la présentation couture Printemps-Eté 2012 de Jean-Paul Gaultier.

 

Autant vous dire qu’intérieurement, j’avais 4 ans. J’étais d’ailleurs dans un état de surexcitation difficile à contenir quand j’ai retrouvé mes jolies camarades Tokyobanhbao et Stéphanie aka Big Beauty devant la Maison de Couture Gaultier…. Malgré ce bouillonnement intérieur, j’essayais de dissimuler un peu mon bonheur et tentais désespérément d’afficher un faux air un peu blasé… histoire de me fondre un peu dans la masse d’ « habituées » et de ne pas avoir l’air intimidée par les photographes et autres streetstyleurs-charognards qui manquent parfois cruellement de politesse.

 

Dans l’effervescence nous sommes orientées vers le Royal Albert Hall. Non, non, pas la salle de concert londonienne mythique, juste le « carré » où nous sommes placées.

 

Au fur et à mesure, sous les flashs, le Front Row s’est peuplé d’une brochette de people plutôt impressionnante : la fidèle Catherine Deneuve, la géniale Beth Ditto, la sculpturale Dita von Teese, mais aussi Jean-Paul Goude, Carine Roitfeld, Florence Foresti, Charlotte Rampling, Noémie Lenoir, Shy’m et Anguun.

Difficile aussi de ne pas noter la présence d’Inès de la Fressange, lookée façon apprentie reporter, Tintin féminin en marinière et col vichy, Canon 60D au cou, visiblement autant là pour faire le show que pour le couvrir.

 

Et finalement, avec le retard qu’on sait habituel, les lumières roses fluorescentes se sont éteintes et le rideau s’est ouvert sur 4 chanteurs reprenant a capella et avec des sourires contagieux de bonne humeur la mélodie de Rehab’.

Du coup, pas vraiment surprise que la première mannequin et les suivantes aient pour traits distinctifs ceux de la défunte diva : yeux de biche ourlés d’un épais trait d’eyeliner arrogant et choucroutes capillaires façon « beehive ».

 

Karlie Kloss, Arizona Muse, Milagros Schmoll, Lindsay Wixson, Marie Meyer, Andrej Pejic, et plein d'autres* s’élancent sur le podium pour un hommage stylistique post-mortem haut en couleurs.

Jean-Paul Gaultier, habitué des chanteuses et chouchou de Madonna, Kylie Minogue et Mylène Farmer notamment, élève la « diva trash » anglaise disparue trop tôt au rang d’"icône" de mode, signant une collection Haute-Couture à la fois détonante, populaire et accessible, sous les yeux médusés d'un parterre partagé entre enthousiasme et émotion.

 

Ainsi, au rythme du Doo Wop, se succèdent fleurs dans les cheveux et jupes crayons de pin-up, dentelles, paillettes et sequins, chignons soufflés de perruques aux teintes pastel ou acidulées et aux allures de "cotton candy", tailles de guêpe en python sur wedges haut perchées, le tout dans une explosion de contrastes noir et blanc et de couleurs électriques, Bleu Klein, Jaune Canari, Bleu Turquoise, Rose Shocking, Vert Prairie, Rouge Tangerine…

Les silhouettes contemporaines inspirées tour à tour des 50’s, des 60’s et des 80’s, interprétations non littérales du style d’Amy, sont en parfaite harmonie avec les rappels des classiques de la féminité signée Gaultier, tailleurs androgynes, corsets, et serre-tailles, dans des couleurs plus poudrées résonnant avec le noir.

 

Quelques pièces interpellent plus particulièrement comme cette ludique robe griffée d’un G (qui de dos rappelle instantanément le légendaire petit polo Fred Perry d’Amy Winehouse), ou cette cape à capuche en mousseline flottante, magnifiquement portée par Karlie Kloss qui minaude un « no, no, no » en accord avec la BO, cette ingénieuse robe cage aux jeux de lacets (portée par Andrej, le top masculin à l’allure androgyne que Gaultier aime faire défiler chez les femmes), ce sublime teddy finition « gaine » ou encore cette extatique robe polo à manche ballons, en guipure orange néon.

 

Et bien sûr, comme souvent chez Gaultier, les dessous finissent toujours par reprendre le dessus.


Pour clore le défilé, une mariée corsetée à la silhouette un peu décharnée et au pas mal assuré, ce qui n'est pas sans rappeler la démarche de l'égérie posthume de la collection ; et un ultime tour de piste des modèles qui reviennent à la file dévoiler leurs gambettes, en culotte et corsets, visages recouverts d’un voile blanc pas franchement virginal ou d’une voilette noire dentelée de veuve espagnole, au son de la voix de velours d’Amy Winehouse entonnant « Back to black ».


Dans cette ambiance religieuse, difficile de ne pas laisser submerger par l’émotion ou d’essayer de prendre des photos, les yeux embués de larmes rendant la mise au point assez périlleuse


On ne sait plus très bien si l’on vient d’assister à un défilé magistral ou aux funérailles gospel de la muse rockabilly…


Un sublime hommage et une stupéfiante collection.


jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0643jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0621jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0636jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0640jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0641jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0659jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0660jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0662jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0678jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0690jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0719jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0720jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0744jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0746jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0751jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0756jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0758jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0763jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0767jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0771jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0773jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0779jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0783jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0908jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0794jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0821jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0830jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0834jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0836jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0844jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0859jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0867jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0884jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0891jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0903jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0909jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0910jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0928jean paul gaultier couture amy winehouse IMG 0935

* Modèles : Karlie Kloss, Arizona Muse, Milagros Schmoll, Lindsay Wixson, Marie Meyer (clope au bec), Poalla Rahmeier, Tallulah Morton, Querelle Jansen, Thana Kuhnen, Frida Gustavsson, Thana Kuhnen, Asia Bugajska, Georgina Stojilkovic, Joan Smalls, Maria Kashleva, Andrej Pejic, Michelle Buswell, Hanaa Ben Abdesslem, Morgane Dubled et d'autres que je n'ai pas identifiés....


PS : comme d’habitude, j’étais partagée entre l’envie de vous ramener de jolis clichés et celle de profiter un peu du défilé, autrement qu’à travers le viseur de mon appareil photo… en plus, soyons honnêtes, la pression n’aidant pas, j’étais un peu perdue dans mes réglages (c’est que photographe, c’est un métier !)… Du coup, mes photos valent ce qu’elles valent… Pour mieux admirer la collection, je vous conseille vivement d’aller voir la vidéo intégrale du défilé sur Jean Paul Gaultier Live, elle n’est pas encore en ligne, mais ça devrait venir dans les jours prochains !


jean_paul_gaultier_couture_amy_winehouse_IMG_0735-copie-1.jpg

  Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 20:30

PoPix 300911 MG 9016

C'était fin septembre, au moment de ce petit regain de chaleur estivale, pendant la Fashion Week parisienne.

A l'époque, c'était encore confidentiel, donc la petite cachotière que je suis n'avait pipé mot de cette chouette journée dont je rêve encore.

Mais maintenant, après la sublime présentation presse de la semaine dernière, je peux enfin vous dévoiler quelques clichés du plus beau shooting auquel j'ai eu l'occasion d'assister.

Le shooting du lookbook de la collection Lolita Lempicka pour EKYOG...

Une ambiance bucolique et romantique, façon "déjeuner sur l'herbe" à la Sofia Coppola, et une charmante collection de vêtements en soie, cachemire, coton, et lin BIO née de l'imagination et des talents croisés de Lolita Lempicka et de Nathalie Lebas-Vautier, fondatrice d'EKYOG.

Une collection ultra féminine, poétique, langoureuse, champêtre et parfois virginale qui donne envie d'été...

On en reparlera fin mars quand la collection sortira en boutique et sur l'e-shop Ekyog... J'ai déjà quelques pièces en vue...

Et vous allez probablement voir des photos de la présentation de mardi dernier tourner sur la blogo car c'était vraiment merveilleux. L'ambiance champêtre et gourmande du shooting mais dans un superbe appartement de l'Avenue Montaigne. Hélas, je n'avais pas mon appareil photo...

Pas très malin mais pas bien grave... J'ai mieux ;)

Voici quelques unes de mes photos backstage de ce shooting fabuleux...

PoPix 300911 MG 9078La belle Lolita Lempicka

PoPix 300911 MG 8961PoPix 300911 MG 8902PoPix 300911 MG 9322PoPix 300911 MG 9187PoPix 300911 MG 8918PoPix 300911 MG 8907PoPix 300911 MG 9257PoPix 300911 MG 8915PoPix 300911 MG 8886PoPix 300911 MG 8941PoPix 300911 MG 9286PoPix 300911 MG 8890PoPix 300911 MG 9128PoPix 300911 MG 9165PoPix 300911 MG 9213PoPix 300911 MG 8974PoPix 300911 MG 9134PoPix 300911 MG 9302PoPix 300911 MG 8900PoPix 300911 MG 9331PoPix 300911 MG 8967PoPix 300911 MG 8981PoPix 300911 MG 9193PoPix 300911 MG 8938PoPix 300911 MG 8937PoPix 300911 MG 9209PoPix 300911 MG 9295PoPix 300911 MG 9324PoPix 300911 MG 9309

Un grand Merci à toute l'équipe pour m'avoir adorablement accueillie ce jour-là et permis de faire ces jolies photos, et un gros bisou à Mimo & Laura ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 20:00

paris fashion week backstage paule ka blog-9679-2

Quand je vous dis que je suis à la bourre...

Déjà 3 semaines se sont écoulées depuis la Fashion Week Parisienne et je ne vous montre mes photos de backstage que maintenant...

Petit flashback en images !

Je vous ai déjà montré mes photos de la présentation de la collection été 2012 PAULE KA, mais ce que je ne vous avais pas dit, petite cachotière que je suis, c'est que j'avais aussi eu la chance de pouvoir me faufiler en coulisses pour prendre quelques clichés...

Depuis le backstage Elie Saab de l'an dernier (ici), je n'avais pas eu l'occasion de photographier à nouveau ce qui se passe de l'autre côté du rideau. J'étais donc ravie et enthousiaste de cette opportunité car j'adore me faire toute petite pour essayer de capter un peu l'ambiance des préparatifs, voir les mannequins se transformer sous les mains expertes des coiffeurs et maquilleurs, voir les vêtements prendre vie sur elles... 

Pour PAULE KA, la journée était en deux temps. Le matin, shooting du lookbook (que vous pouvez voir sur la page facebook de la marque, ici) et l'après-midi, présentation aux journalistes (dont je vous ai déjà fait mon petit compte-rendu en images ici).

L'ambiance était calme et sans stress, les modèles étaient souriantes et gentilles, il régnait dans l'arrière de la boutique de la rue St Honoré une grâcieuse effervescence de bonne humeur et de couleurs...

Je vous laisse avec mes photos, j'espère qu'elles vous plairont autant que j'ai pris plaisir à les prendre et à les retravailler !

paris fashion week backstage paule ka blog-9690paris fashion week backstage paule ka blog-9846-2paris fashion week backstage paule ka blog-9699-2paris fashion week backstage paule ka blog-9873paris fashion week backstage paule ka blog-9988paris fashion week backstage paule ka blog-0017-2paris fashion week backstage paule ka blog-0008-2paris fashion week backstage paule ka blog-9899-2paris fashion week backstage paule ka blog-9904-2paris fashion week backstage paule ka blog-9976-2paris fashion week backstage paule ka blog-9975paris fashion week backstage paule ka blog-9960-2paris fashion week backstage paule ka blog-9919-2paris fashion week backstage paule ka blog-9921paris fashion week backstage paule ka blog-9930-2paris fashion week backstage paule ka blog-9934paris fashion week backstage paule ka blog-0021-2paris fashion week backstage paule ka blog-9913-2paris fashion week backstage paule ka blog-9952-2paris fashion week backstage paule ka blog-9836-2paris fashion week backstage paule ka blog-9906-2paris fashion week backstage paule ka blog-0054

Et en guise de bonus pour le week-end, je vous laisse avec la vidéo de la présentation, parce que ça fait toujours de bien de voir tout ça en mouvements et en musique (d'autant plus quand c'est Metronomy !)... et si vous voulez revoir les photos, c'est ici !

Bon week-end !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:20

paulekapauline-0347

Pas vraiment le temps pour la Fashion Week en ce moment, mais j'ai quand même fait une petite escale express par Paris (ou devrais-je dire par Acapulco ?) dimanche après-midi pour la présentation PAULE KA.

C'est dans la boutique de la rue St Honoré, dans une ambiance chic, kitsch et décontractée à la fois, qu'avait lieu la présentation de la collection été 2012.

Présentation, et non défilé, j'insiste car ce détail sémantique prend toute son importance lorsqu'on pénètre dans la boutique transformée en forêt paradisiaque tropicale... Chez Paule Ka, on ne défile pas. On voyage !

Direction le Mexique, Hawaï ou les Caraïbes, (qu'importe, ce qui est sûr, c'est que l'été 2012 sera torride), dans une ambiance luxuriante de débauche de palmiers et autres bananiers, au milieu d'une décoration façon "Coquillages & Crustacés" qui pousse le vice jusqu'à s'orner d'homards, imprimés sur la moquette, et d'étoiles de mer et coraux posés sur les tables en céramique signées Capron, côtoyant boules de gommes et marshmallows...
C'est donc dans la boutique ainsi transformée, dans ce décor qui semble peint par le Douanier Rousseau, que les mannequins évoluent, prennent la pose pour les photographes, sont assises sur des banquettes ou fauteuils en rotin, discutent, grignottent, rigolent ou sirotent en souriant un petit cocktail, en toute simplicté. On peut s'approcher de tout près pour voir les matières, l'ambiance est conviviale et surtout, on a la douce impression qu'au contraire de certains défilés, les gens viennent vraiment pour voir et pas seulement pour être vus...
Pas de First Row, mais des cocktails pailletés aux saveurs exotiques de gingembre ou d'hibiscus et des bonbons régressifs pour tout le monde !
Pas de défilé millimétré ou d'organisation paramilitaire, mais un petit voyage en harmonie avec l'été indien parisien. C'était tellement rafraîchissant !

 

Quant à la collection, elle est surprenante ! Et elle m'a tellement touchée que je vais avoir du mal à objectiver mes propos... On risque de virer dans la dithyrambe psychanalytique... On tente quand même ? Accrochez-vous... A l'approche d'une trentaine inéluctable, je n'ai toujours pas trouvé la réponse à une question existentielle de plus en plus urgente : c'est quoi être une femme ? c'est quoi la "féminité" ? Et ma fascination pour la mode vient, je pense, en partie de là. Comme si chaque maison, par exemple Jean Paul Gaultier, Elie Saab ou Christian Dior pour parler de choses déjà vues ici, ou Paule Ka aujourd'hui, avait sa propre façon de conceptualiser, de créer une définition vestimentaire de ce qui fait l'essence d'une femme.

En bref, ça me fascine et je suis complètement admirative de ces artistes qui trouvent le moyen de saisir dans leurs collections la quintessence de la féminité.

Et la collection dessinée par Serge Cajfinger offre un éventail de réponses tellement variées que j'ai adoré partir en voyage au milieu des palmiers, à la recherche de ces différents modèles de féminité qu'il a brillamment interprétés dans une collection vitaminée, élégante et délurée.

Des femmes enfants aux visages angéliques, tendres ingénues pastels à petits cols pointus, barrettes et colliers en ruban, adorables candides aux robes amples, d'un tissu dont la texture rappelle celle d'un coquillage érodé et la forme celle d'un poisson tropical...
Mais sous cette apparente innocence, se cachent des femmes plus fatales, chic et sexy, magnétisantes et objets de fétichisme avec leurs chaussures vertigineuses sanglées jusqu'au genou, en cuir vernis rouge orangé, noir ou rose poudré métallisé.
On découvre aussi d'élégantes bourgeoises pas si sages, avec leurs chemises blanches recouvertes de chaînes et de maille rouge corail ou vert perroquet, mais aussi des transparences très sixties pop, des cuirs élégants, des minaudières en osier laqué et des accents plus sportswear avec des visières de joueuses de tennis, et des vestes inspiration teddy en soie et crochet.  

 

Je vous laisse avec le résultat de mon safari photo tropical, des rêves de cocotiers et de femmes Paule Ka plein la tête...

presentation_paule_ka_ete_2012_acapulco_pauline-0046b.jpgpresentation_paule_ka_ete_2012_acapulco_pauline-0037b.jpgpaulekapauline-0077paulekapauline-0093paulekapauline-0336paulekapauline-0117paulekapauline-0251paulekapauline-0056paulekapauline-0173paulekapauline-0099paulekapauline-0114paulekapauline-0307paulekapauline-0105paulekapauline-0197paulekapauline-9672paulekapauline-0227paulekapauline-0270paulekapauline-0220paulekapauline-9660paulekapauline-0222paulekapauline-0162paulekapauline-0175paulekapauline-0276paulekapauline-9648paulekapauline-0352paulekapauline-0329paulekapauline-0209paulekapauline-0239presentation_paule_ka_ete_2012_acapulco_pauline-0236.jpg

J'ai aussi un peu joué la Paparazzi...  Voici l'élégante Costanza Pascolato, rédac chef de Vogue Brazil, aux côtés de Serge Cajfinger, le créateur de Paule Ka.

paulekapauline-0062

Olivier Zahm (Purple Fashion Magazine), qui avait déclaré à propos des blogueurs mode "I hate them all" !

paulekapauline-0126paulekapauline-0166

Et notre Garance Doré préférée, qui a d'ailleurs réalisé un joli making of du fabuleux shooting new yorkais de Venetia Scott pour la collection PAULE KA de cet hiver (à voir ICI !), un petit film merveilleux mettant en scène la sublimissime Eniko, sur une musique inédite d'Emilie Simon.

paulekapauline-0132paulekapauline-0152

  Vivement l'été 2012 !

paulekapauline-0164

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 18:00

"La mode a des racines si profondes et elle entraîne si loin, pour peu qu'on s'y attarde et qu'on
cesse de la regarder avec un oeil frivole, qu'il importe de passer outre le mépris des personnes
austères et de chercher au coeur même de son royaume les secrets de l'art et de la morale."

exposition-musee-christian-dior--35-b.jpg

J'en aurais mis du temps à vous publier le compte-rendu de ma "visite-pélerinage" au Musée Dior de Granville... C'est que je voulais le faire bien... Pas juste vous balancer quelques photos à la va-vite.... Je voulais vraiment vous emmener avec moi, au bord d'une falaise normande, dans cette villa qui surplombe la mer, au coeur de l'univers Dior... J'espère que j'ai réussi... Pour ceux qui reviennent de vacances et qui ont raté quelques épisodes, commencez par relire mon Thé chez Dior, ça vous plongera dans l'ambiance je crois... 

C'est pendant nos mini-interviews d'ambassadeurs au Musée des Beaux-Arts de Montréal pour l'exposition Jean Paul Gaultier (la vidéo en question sera bientôt en ligne sur jeanpaulgaultier.com, je la mettrai ici aussi, promis !), que je me suis rendue compte de l'importance de ces expositions consacrées à la Mode et aux artistes qui la font vivre.

Vous allez peut-être me dire "Super Pauline ! Bravo, tu viens d'inventer l'eau chaude !" mais disons que ,si c'est, j'en conviens, une pensée assez basique, elle ne m'avait jamais traversé l'esprit, pour la simple raison que je ne m'étais jamais vraiment posé la question.

En effet, une des questions de ces interviews était la suivante : "Penses-tu qu'il soit important de mettre la mode dans les musées ?"

La réponse m'avait paru tellement évidente ! Certes, la mode est faite pour être portée, pour être en mouvement, pour être vivante et la planquer derrière des vitrines peut être considéré comme un sacrilège... N'empêche que. Je ne suis pas du tout d'accord avec ça !

Je vous l'expliquais pendant mon petit Thé chez Dior (teasing de ce post que j'aurais mis plus de deux semaines à préparer...) : c'est précisément dans un musée (au Musée Christian Dior justement !), alors que je n'avais qu'une petite dizaine d'années, que j'ai découvert à quel point la mode me fascinait !

D'ailleurs, depuis, dès que je "voyage" je cherche à tout prix s'il y a un musée ou un expo consacrée à la Mode, et c'est vrai que ce n'est pas siiii courant... (Oh il y en a. mais quasiment jamais au bon moment... encore une fois je suis victime d'une machination)

 Pourtant, dès lors que l'on considère la Mode comme un art, quoi de plus naturel ?

Le New York Fashion Institute of Technology présente une petite expo gratuite permanente sur l'histoire du vêtement, assortie de petites expositions temporaires (c'était sur la mode Tokyoïte quand j'y étais allée !), tandis que le Metropolitan Museum propose en ce moment une rétrospective de l'oeuvre d'Alexander McQueen (Je lance d'ailleurs un appel aux dons pour me financer le billet d'avion... Si besoin, j'accepte la CB et le paiement en 3 fois sans frais.) A Londres, c'est au Victoria & Albert Museum qu'il faut aller (pas eu le temps d'aller voir l'expo Yohji Yamamoto...snif.) A Paris, le Musée Galliera est trop souvent fermé... Et j'avoue n'avoir encore jamais mis les pieds au Musée de la Mode et du textile (aux Arts Décoratifs). Je n'ai pas prévu d'aller à Moscou bientôt mais une autre exposition sur les rapports entre Dior et l'Art s'y tient en ce moment au Musée Pouchkine.

Alors oui, c'est important de mettre la mode au musée, de légitimer la dimension artistique de la Haute-Couture, d'accepter que la mode est partie intégrante du reflet historique d'une époque et de rendre toutes ces créations accessibles au grand public et aux petites filles rêveuses. 

Bref. Cette longue digression parce que c'est précisément cette question de l'interview JPG qui m'a donné envie de retourner faire une visite au Musée de mes rêves de gamine... Et comme d'habitude, je me laisse emporter et m'égare dans des développements sans queue ni tête... Parlons donc de l'exposition Le Bal des Artistes qui se tient au Musée Christian Dior à Granville jusqu'au 25 septembre, c'est quand même pour ça qu'on est là, resaisissons-nous !

Visiter la maison d'enfance normande de Christian Dior, au fil des expositions estivales qu'elle accueille, c'est redécouvrir de manière intimiste les inspirations, les racines et les codes de ce grand couturier. Cette jolie villa bourgeoise à la façade rose et au toit gris, face aux îles anglo-normandes, rachetée par la ville de Granville et devenue le seul musée consacré à Christian Dior, permet en effet d'appréhender comme nul part ailleurs l'oeuvre et la personnalité d'un créateur exceptionnel qui a su réfléter le bouillonnement culturel d'une époque tout en réinventant la silhouette de la femme Française.

A vingt ans, le jeune homme partage son temps entre la maison familiale de Granville et la capitale où il se lie avec le compositeur Henri Sauguet et passe la plupart de ses soirées au Bœuf sur le Toit avec Erik Satie, Jean Cocteau, ou encore Fernand Léger… C'est dans ce Paris des années folles où se côtoie l’avant-garde littéraire, artistique et musicale des années 1920, que se scelle le destin de ce jeune homme qui rêve d'être un artiste. Christian Dior aspire à être architecte, peintre ou encore musicien. Il sera finalement galeriste, avant de vendre ses croquis de mode et d'ouvrir sa propre maison de couture en 1946, s'inspirant des oeuvres des uns et des autres pour créer des modèles qui auront pour nom "Concerto" ou encore "Menuet" et baptisant ses modèles "Matisse", "Braque", "Picasso"...

L'histoire a fait le reste et la Maison Dior a toujours préservé ce lien particulier avec les artistes et cette fascination pour l'art de son temps.

Florence Müller, historienne de la mode et Commissaire de l'Exposition, a construit la visite en deux temps : d'abord l'activité de Christian Dior le galériste, au sein des deux galeries Jacques Bonjean et Pierre Colle, de 1928 à 1934. Pour illustrer cette période, les œuvres de Max Jacob, de Léonor Fini, Raoul Dufy, Giorgio de Chirico, Salvador Dali ou Christian Bérard (un ami proche du couturier qui dessinera plus tard le tailleur révolutionnaire de la collection New Look), côtoient des vêtements d'Elsa Schiaparelli, de Jeanne Lanvin ou de Paul Poiret, plantant le décor de l'éveil artistique de Christian Dior à la culture avant-gardiste. 

Dans un deuxième temps, l'exposition illustre la métamorphose du galeriste en grand couturier et les liens persistants avec les artistes, qu'ils soient peintres, photographes, écrivains, poètes, musiciens ou décorateurs qui ont influencé les créateurs et directeurs artistiques qui se sont relayés dans les ateliers de l'avenue Montaigne depuis plus de soixante ans, comme un dialogue à travers le temps.  

En tout, une soixantaine de robes sont exposées, une dizaine issue du fonds propre du musée, les autres venant essentiellement des fonds d'archives de la Maison Dior et de prêts de collectionneurs privés. De nombreuses oeuvres ont aussi été prêtées par le musée Beaubourg ou la bibliothèque nationale.

Voilà pour le petit préambule, on passe à mes photos de l'expo ! (c'était pas évident à cause des reflets des vitrines... merci à Laure pour le coup de main post-prod !)

Bonne visite ;)

exposition musée christian dior (23)Robe Concerto, ligne Fuseau, collection Christian Dior Haute-Couture 1957-1958, robe du soir, bustier en satin rouge de Brossin de Méré.

exposition musée christian dior (29)exposition musée christian dior (16)La robe ardente, dessinée par René Gruau, le dessinateur fétiche de la Maison Dior.

exposition musée christian dior (11)Robe Tulipe, collection Christian Dior Haute-Couture A/H 2010-2011, robe en mohair rose et orange drapée s'inspirant des pétales d'une fleur.

exposition musée christian dior (21)exposition musée christian dior (12)exposition musée christian dior (32)exposition musée christian dior (15)exposition musée christian dior (14)Robe Palladio, Collection Christian Dior Haute-Couture P/E 1992 : robe du soir en crêpe Gerogette de soie blanche, plissée, style colonne grecque.

exposition musée christian dior (17)Robe Pollock, Collection Christian Dior Haute-Couture A/H 1984-85, robe de cocktail en crêpe de soie noir et fushia, avec application de pampilles de jais.

exposition musée christian dior (6)Passage 17, collection Christian Dior Haute-Couture A/H 2006-2007, veste en lainage saumon brodé, jupe en crêpe de soie et corset en taffetas saumon, inspiration Dali.

exposition musée christian dior (20)Passage 41 d'après Egon Schiele, collection Christian Dior Haute-Couture P/E 2000, robe en tulle et taffetas de soie peint à la main jaune et écru. 

exposition musée christian dior (5)Les trois Robes Jean Cocteau, Collection Christian Dior HC P/E 1999, Crêpe blanc inscrusté de crêpe noir à motifs de tulle rebrodé. 

On peut également y admirer quelques robes de collection Christian Dior Haute-Couture A/H 2007-2008 intitulée "Le Bal des Artistes" présentée par Galliano à Versailles pour les 60 ans de la Maison Dior.

exposition musée christian dior (3)BERARD, collection Christian Dior Haute Couture A/H 2007/2008

exposition musée christian dior (19) MONET, Collection Christian Dior Haute-Couture A/H 2007-2008, robe rose longue brodée, bordure de marabout.

exposition musée christian dior (18)PICASSO, collection Christian Dior Haute-Couture A/H 2007-2008

Des dizaines d'esquisses jâlonnent la visite : 

exposition musée christian dior (27)exposition musée christian dior (8)exposition musée christian dior (26)

Rêve de petite fille éveillée, la visite du boudoir miniature, reconstitution de la boutique «Colifichets» de 1947, avenue Montaigne, avec sa toile de Jouy, ses cartons à chapeaux, ses flacons de parfum.

exposition musée christian dior (25)exposition musée christian dior (24)-copie-1

Musée et Jardin Christian Dior
Villa Les Rhumbs
rue d'Estouteville, 50400 Granville.
Ouvert tous les jours, sans interruption, de 10 heures à 18 heures 30.
L'exposition Le Bal des Artistes a lieu jusqu'au jusqu'au 25 septembre 2011 et le Salon de Thé Christian Dior ferme le 31 Août.

Encore merci à Maeva pour son charmant accueil et ses informations précieuses !

PS : J'aimerais la même moquette dans mon dressing.......

exposition musée christian dior

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Pauline - dans NEW 2
commenter cet article

FR Womens 300x250

Recherche

pauline-blog-mode---PAULINEFASHIONBLOG.COM_.jpg  facebook-pencil256twitter-pencil256rss-pencil256

INSTAGRAM

INSTAGRAM

Follow me
=> @paulinefashionblog 

FANPAGE FACEBOOK

 

LIKE ME !

Derniers articles

DERNIERS ARTICLES :

abonnez vous

NEWSLETTER

sites partenaires

SPONSORS

Nouvelles Promotions - 300x250